Les chaufferies biomasse et gaz

La chaufferie biomasse

La mise en service de cette centrale thermique date de 2009. Elle fait suite à des travaux de modernisation des installations de production du réseau qui fonctionnait à l'origine au charbon et au gaz. L'installation biomasse, située rue Gustave Eiffel, est constituée d’une chaudière bois, de marque WEISS, de 5 MW. Le dimensionnement de ce générateur est prévu pour couvrir plus de 60% des besoins énergétiques annuels, soit plus de 2 450 équivalents-logements.

Les chiffres clés :

  • Puissance de la chaudière bois : 5 MW
  • Température de l’eau : 60°C en entrée, 109°C maxi en sortie chaudière
  • Traitement des fumées : filtre multi-cyclonique et filtre à manches
  • Décendrage automatisé du foyer en voie humide
  • Dépoussiérage automatique des gaz de combustion
  • Ramonage automatique à air comprimé
  • Type de biomasse : mélange d’écorces, de broyats et de plaquettes forestières
  • Stockage biomasse : 950 m3 (autonomie de fonctionnement de 3 jours)
  • Livraison : camion à fond mouvant de 90 m3 soit 24 tonnes de bois

Les financements : 

  • OPh de Nancy : 7 566 900 €
  • ANRU : 1 080 000 €
  • ADEME : 349 000 €
  • Région Lorraine : 300 000 €
  • FEDER : 204 100 €
  • Ville de Nancy : transfert de foncier

La centrale thermique gaz

Le réseau de chaleur du Haut-du-Lièvre dispose également d’une deuxième centrale thermique fonctionnant au gaz naturel.

Cette installation enterrée, en lieu et place de l’ancienne chaufferie charbon / gaz, est équipée de 3 chaudières gaz VIESSMANN :

  • 1 chaudière gaz 5,3 MW équipée d’un économiseur,
  • 2 chaudières gaz de 6,6 MW unitaire (dont 1 utilisée en secours).

Elles disposent toutes les 3 de brûleurs bas NOx permettant de réduire considérablement les émissions polluantes.